S’abonner

Comment jouer au poker ?

Mains

Le poker est le jeu de cartes le plus populaire du monde. Le but du jeu est de remporter le pot, formé à l’aide des mises des joueurs effectuées pendant quatre tours au maximum. Il y a deux manières principales de remporter le pot : former une main de poker plus forte que celle de ses adversaires, ou les pousser à se coucher et à ne pas continuer à jouer.

Une main se compose toujours de cinq cartes. La liste ci-dessous répertorie les mains de la plus forte à la plus faible. Par exemple, une quinte flush bat un carré, et une couleur bat une suite. L’ordre de puissance des mains est le suivant :

Quinte flush royale

Une quinte flush dont la plus haute carte est un as est appelée « quinte flush royale ». C’est la plus forte main possible au poker.

Quinte flush

Cinq cartes consécutives de la même couleur. Si plusieurs joueurs ont une quinte flush, celui dont la carte haute est la plus élevée l’emporte. Si ces cartes sont identiques, c’est la deuxième carte la plus haute qui départage les joueurs.

Carré

Quatre cartes de même rang. Le carré est plus fort qu’un full. Si plusieurs joueurs ont un carré, celui de plus haut rang l’emporte. En cas d’égalité, les joueurs sont départagés en fonction de leur cinquième carte (le « kicker »).

Full

La combinaison d’un brelan et d’une paire. Si plusieurs joueurs ont un full, celui ayant le meilleur brelan l’emporte. En cas d’égalité entre les brelans, le joueur ayant la meilleure paire l’emporte. En cas d’égalité entre les paires, la carte la plus élevée de celles restantes détermine le vainqueur.

Couleur

Cinq cartes d’une même couleur, mais qui ne se suivent pas. Si plusieurs joueurs ont une couleur, celui ayant la carte la plus forte l’emporte.

Suite

Cinq cartes consécutives d’au moins deux couleurs différentes. Si plusieurs joueurs ont une suite, celui ayant la carte la plus forte l’emporte.

Brelan

Trois cartes de même rang. Si plusieurs joueurs ont un brelan, celui de plus haut rang l’emporte. En cas d’égalité entre plusieurs brelans, les joueurs sont départagés en fonction de leurs cartes restantes.

Double paire

Deux cartes de même rang, plus deux cartes d’un autre rang. Si plusieurs joueurs ont une double paire, celui possédant la paire la plus forte l’emporte. S’ils ont la même double paire, la cinquième carte détermine le vainqueur.

Paire

Deux cartes du même rang. La paire la plus forte est formée de deux as. Si deux joueurs ont la même paire, la carte la plus forte des trois restantes (appelées « kickers ») détermine le vainqueur.

Carte haute

Une main de poker de cinq cartes qui ne forment aucune combinaison. Si plusieurs joueurs ont la même carte haute, ils sont départagés par leur deuxième carte la plus élevée, et ainsi de suite en cas de nouvelle égalité.

Kicker

IDans les mains qui n’utilisent pas les cinq cartes des joueurs, la plus haute carte restante est appelée kicker. Elle permet de départager les joueurs en cas d’égalité.

Bet

Blinds

Avant que les cartes ne soient distribuées, le joueur assis à la gauche du croupier est forcé d’effectuer une mise appelée « petite blind ». Le joueur suivant, assis à la gauche de la petite blind, est également forcé d’effectuer une mise appelée « grosse blind ». Le montant de la grosse blind est le double de celui de la petite blind.

Ante

Si un joueur rejoint une partie en cours, c’est-à-dire qu’il rejoint une table et qu’il n’est pas à la position de la grosse blind, il doit placer une mise obligatoire appelée « ante ». Son montant est égal à celui de la grosse blind.

Relance minimum

Un joueur ne peut pas relancer d’un montant inférieur à la grosse blind.

Tapis

Un joueur n’ayant pas assez de jetons pour suivre une mise peut faire « tapis ». Cela veut dire qu’il mise tout ce qui lui reste. Il ne pourra pas gagner plus d’argent que le montant qu’il a misé. Si le pot augmente après son tapis et qu’il remporte la manche, le pot sera réparti entre lui et le joueur possédant la deuxième meilleure main et qui était en mesure de payer les relances.

Partage du pot

Si plusieurs joueurs ont la même main gagnante, le pot est partagé de manière égale entre eux. Les cartes sont distribuées sur la table au cours de cinq tours de mises : le pré-flop, le flop, le turn, la river et l’abattage.

Actions

Lors des tours d’enchères, les joueurs peuvent effectuer les actions suivantes :

Suivre

IS’il y a déjà eu une mise, « suivre » signifie qu’un joueur accepte de suivre cette mise. En d’autres termes, si un joueur A mise 10, et que le joueur B suit, le joueur B devra mettre 10 dans le pot, ce qui correspond à la mise.

Checker

S’il n’y a pas eu de mise pendant le tour actuel, un joueur peut « checker ». La main passe alors au joueur à sa gauche. Checker permet aux joueurs de passer leur tour et de ne pas miser, tout en restant en jeu.

Relancer

Un joueur peut augmenter le montant de la mise actuelle. Pour ce faire, il devra miser au moins le double de la mise du joueur précédent. Pour rester en jeu, tous les joueurs suivants doivent suivre ou surrelancer. Dans le cas contraire, ils doivent se coucher.

Se coucher

Cette action permet de quitter la manche en cours. Si un joueur se couche, ses cartes ne peuvent plus participer à la manche et il ne peut donc plus remporter le pot.

Rounds

Pré-flop

Chaque joueur reçoit deux cartes dites « privées ». Les mises commencent par le joueur assis à la gauche de la grosse blind. Étant donné qu’il y a une mise forcée par les petite et grosse blinds, les autres joueurs ne peuvent pas checker pendant le pré-flop et rester en jeu. À la place, ils doivent suivre la grosse blind ou relancer. Dans le cas contraire, ils doivent se coucher.

Les joueurs jaugent la force de leurs cartes et décident quelle action effectuer (suivre/relancer/se coucher). À la fin du tour d’enchères, toutes les mises intègrent le pot commun. Les joueurs vont tenter de le remporter au cours des tours suivants.

Flop

Trois cartes communes sont retournées sur la table. Tous les joueurs peuvent utiliser ces cartes pour former leurs propres combinaisons de cinq cartes. Les mises commencent par le premier joueur actif assis à la gauche du croupier. Les joueurs évaluent la situation et décident s’ils veulent miser ou se coucher. Toutes les mises sont ajoutées au pot actuel.

Turn

La quatrième carte, appelée « turn » (tournant), est retournée sur la table. Les joueurs ont à présent plus d’informations pour prendre leurs décisions, et une carte de plus pour former leur main de cinq cartes. Un nouveau tour d’enchères similaire à celui du flop est effectué.

River

La river (ou rivière) est la cinquième et dernière carte commune révélée sur la table. Le tour d’enchères est similaire aux deux précédents (flop et turn), sauf qu’il n’y aura pas d’autre carte commune distribuée après celui-ci. Les joueurs ont maintenant jusqu’à sept cartes disponibles pour former leur main de cinq cartes : deux cartes « privées », et cinq cartes communes. Tout l’argent misé par les joueurs au cours du tour est ajouté au pot, et les joueurs passent à la dernière phase de la manche.

Abattage

Les joueurs encore en jeu à l’issue des quatre tours procèdent à l’abattage (ils révèlent leurs cartes) et comparent leurs mains. Le joueur ayant la meilleure main formée à partir des sept cartes disponibles (deux privées et cinq communes) remporte la main et le pot.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 0 sur 0
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

0 Commentaires

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.